Association Sportive Coordinatrice des Villages Réunis - La Vieux-Rue - Morgny La Pommeraye

Actualités

17/12/2021 - Journée 7 - D2-5 : La bataille de la 5 armée

Publié par Jess - Rédigé par Janick

D21004ESFTTPavilly

Bien armée est l’équipe 5 du jour, puisque bénéficiant de l’apport de notre Legolas du jour Dylan, prêté généreusement par la d3 de Fondcombe, aux yeux et top spins plus perçants qu’un elfe. Le but étant de contrer les attaques potentielles des Gobelins et du vénérable Smaug le redouté 13. Objectif annoncé: l’Arkenstone du pongiste: « la Montée », car ce sont bien les deux meilleures armées de la poule du milieu qui entrent en guerre ce soir.
Premier séisme, Smaug est absent, dort-il, compte il ses picots d’or, est-il déjà parti brûler d’autres hommes au village voisin ? Peu importe, la nouvelle est bonne et embaume le cœur de nos guerriers, qui voient un peu s’entrouvrir les portes de la montagne.
Les pas sont lourds, le sol tremble, les fronts perlent sous la clim implacable de la salle Eloi.
Les coups de plaques sont encore hésitants, peu précis, Romain se défait difficilement de Julien en 5 joutes. Benjamin est mis à genoux par Sébastien en 3 coups.
Florent entre dans l’arène, semble venir à bout de Christian en menant 2-0, 10-8 dans le 3ème set, son adversaire est à terre, il est prêt à lui asséner le coup mortel, mais tel un Hobbit se vêtant d’un anneau de pouvoir, Christian se relève, échappe aux assauts de notre héros, tapi dans l’ombre, une lueur de rage dans sa pupille guerrière lui redonne vie, il remporte ce deuxième set puis les deux suivants. Quel retournement de situation, le moral en prend un coup.
C’est à ce moment que les flèches Elfiques commencèrent à virevolter, transperçant les armures, mais aussi les cœurs et les âmes des adversaires. 5 combats victorieux d’affilée de Dylan, Benjamin, Romain, Florent ravigoté, puis de nouveau Dylan.
6-2 avant les doubles, les visages tuméfiés de souffrance esquissent un sourire.
Des flaques de sueur jonchent le sol, ça sent la bataille, le gladiateur, mais aussi l’espoir.
Ils s’unissent, par groupe de deux, toujours plus fort, pour une victoire et une défaite.
7-3. Le nul est assuré, déjà synonyme d’accession au trône.
Mais ce ne leur suffit pas, ils n’ont pas versé tant de larmes pour ne pas aller jusqu’au bout d’eux même.
3 duels supplémentaires remportés viennent porter les comptes à 10-4.
Ils sont heureux, les portes de la montagne s’ouvrent à eux, ils y vont, évitant et enjambant les corps meurtris des adversaires. Une lumière au loin luit, est-ce l’Arkenstone ? La d1 qui leur tend les bras ?
Non, c’était juste la brillance du métal de l’appareil à raclette qui hérisse déjà ses poêles et qui les attend pour les requinquer.
Avant cela un pot de l’amitié bien mérité s’offre à eux et aux Pavillais venus combattre, toujours dans une bonne ambiance et dans le respect, merci à eux, ils se sont bien battus, et nul doute que la présence de Smaug aurait bien pu donner une tournure différente à la bataille.

Composition de l'équipe et classement lors de cette rencontre

Retour